Déjeuner avec les collégiens Chinois



Jeudi midi, une cinquantaine de collégiens chinois, invités à déjeuner par l'école et la municipalité d'Angé, ont retrouvé leurs jeunes condisciples... Article du 12/02/2013

>> Voir l'article de la NR

Visite du Maire de FengHuang




Le Maire de FengHuang à Angé
Le Maire de FengHuang à Angé

Sept peintres de FenHuang dessinent la région



Dans le cadre de son jumelage avec la ville de fenghuang, en Chine, qui compte environ 450 fois plus d'habitants qu'elle, Angé reçoit jusqu'à mardi, pour une semaine,

une délégation d'artistes peintres chinois venant de la province de Hunan.

 

Ida, une jeune chinoise en stage à Angé d'avril à septembre, guide chaque la délégation à travers la région. Après avoir vu Paris, où ils ont aterri, les artistes Zhengyi Wu, Xizhong Wang, Jinyong Yuan, Hua Peng, Yanhong Chen, Changchun Fu et Wuyang Xiao, tous les sept fort distingués dans leur pays, font le tour des châteaux de la Loire: ils sont notamment passés par Chambord et Blois, qu'ils ont dessinés avec tous

le brio que reflète leur brillant cursus.

 

Bientôt, ce sera au tour d'une délégation d'artistes du coin de se rendre en Chine, et de ramener dans leurs bagages les œuvres que leur aura inspiré ce lointain voyage.

Les œuvres des artistes de Xiangxi



Visite de la délégation Loir et Chérienne à FengHuang



Accueil de la délégation du Hunan 2010



 

 

Vous trouverez ci contre un mémorandum entre la ville d'Angé, région Centre, et le comté de Fenghuang, province du Hunan sur l'établissement d'une relation de jumelage entre province et région

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Vous trouverez l'album photo sur le lien suivant: Accueil délégation


FengHuang, province du Hunan



Comme la ville de Fenghuang 凤凰 (ou Phénix) est située au bord de la rivière Tuojiang (dans la province du Hunan), dont l'eau a la réputation d'être aussi moelleuse que du vieux vin, on s'y laisse souvent séduire, dès l'arrivée, par les maisons sur pilotis construites le long de ses rives et dont la candeur semble évoquer des beautés imbibées d'alcool.

 

Partout dans cette ville, on sent le parfum exquis du piment et de la viande fumée et on croise de jeunes filles indigènes d'une grande sensibilité et à la silhouette gracieuse.

 

Les soirs au clair de lune, les touristes dont la chambre d'hôtel donne sur la rivière peuvent assister à des chants alternant questions et réponses échangés entre des jeunes filles et garçons miao, au point qu'il leur arrive de se laisser fasciner et d'en oublier le sommeil.

 

Le Mont Tianxing



 

Si on veut faire une promenade en dehors de la ville, le lieu idéal est de se rendre au Mont Tianxing à proximité. Là, on trouve des ruisseaux limpides ruisselant au milieu des falaises, des passerelles de bois fixées à mi-pente du mont, des sentiers bordés de vieux arbres et des rochers à la forme étrange. Arrivé au sommet du mont, on débouche sur un terre-plein au centre duquel est incrusté un "lac du Ciel".

 

Avec son eau qui ne tarit jamais même lors de grandes sécheresses, ce lac est survolé par de nombreux oiseaux et fréquenté occasionnellement par des chevrotains ou porte-musc venant y étancher leur soif.